Archives du mot-clé soins

Des huiles essentielles aux soins contre le cancer…

Aromathérapie à la rescousse pour une médecine intégrative…

Le terme médecine intégrative ou médecine intégrée est utilisé pour désigner le recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives (non conventionnelles) dans le suivi d’un patient.

Via ouest-france.fr

Le service d’oncologie de la clinique de l’Estuaire ajoute l’aromathérapie à son panel de soins pour améliorer le bien-être des patients, en complément du parcours curatif. Initiative récompensée.

Pourquoi la clinique de l’Estuaire va-t-elle proposer l’aromathérapie aux patients atteints d’un cancer ?

En 2018, l’établissement mutualiste de soins a accueilli 2 676 malades du cancer (2 210 en 2013), confirmant ainsi «  une orientation forte de la clinique dans la prise en charge de ces pathologies », précise Thibault Douté, son directeur.

Convaincu que «  soigner un cancer ne s’arrête pas au traitement de la maladie », le service d’oncologie développe depuis plusieurs années des soins de supports, tels que l’hypnose, la balnéothérapie, les soins socio-esthétiques ou l’accompagnement psychologique et social.

Ils visent à prendre en compte l’environnement du patient, afin de l’épauler dans son parcours contre la maladie. L’aromathérapie, récemment récompensée et encouragée par le prix Avenir recherche innovation de la Fondation de France, qui sera proposé à l’automne prochain, complétera le panel déjà existant.

Quelles sont les vertus de l’aromathérapie ?

«  Ça n’est pas seulement un soin de confort, précise Éléonore Francia, directrice des soins au service d’oncologie. L’usage des huiles essentielles participe de l’amélioration de la qualité de vie du patient. » L’objectif : recourir à l’aromathérapie pour diminuer l’anxiété et diminuer ainsi l’usage d’anxiolytiques médicamenteux….

Myrtus communis L. : 2 noms latins identiques, 2 Chémotypes distincts…

Petit arbrisseau (2 à 3 m) densément feuillé et semper virens, le myrte est, comme l’olivier ou le laurier, une espèce indigène du pourtour méditerranéen. Ses feuilles coriaces et vernissées sont criblées de petits points translucides, comme on les observe chez le Millepertuis. Il s’agit des glandes aromatiques contenant l’essence du myrte.

Attention, il ne faut pas la confondre avec le Myrte Citronné dont le nom latin n’a strictement aucune ressemblance : Backhousia citriodora F. Muell composé de :

Citral (Géranial + Néral) (76,00 à 96,00%) Trans isocitral (<= 4,00%) Géraniol (<= 3,00%) Linalol (<= 3,00%) Méthyl-2-hepten-5-one 2 (<= 3,00%) Cis isocitral (<= 3,00%)

Allergènes présents : Citral (Géranial + Néral), Géraniol, Linalol

On dit que le myrte vert se distingue du myrte rouge par la couleur de son huile essentielle, ce qui est pour le moins faux, ces deux huiles sont de couleur quasi semblable.

Il ne faut donc pas s’attendre à ce que l’huile essentielle de myrte vert soit verte, et l’autre rouge. Ces deux myrtes ne sont pas des espèces botaniques distinctes.

La seule chose qui les distingue nettement,

c’est la différence sur

la forte concentration d’acétate de myrtényle

que contient le myrte rouge par rapport au vert.

C’est le « terroir » dans lequel pousse le myrte qui détermine cette composition biochimique (chémotype) bien distincte du au biotope

Myrte vert : France, Corse / Myrte rouge : Tunisie, Maroc

Chémotype 1 )

Huile essentielle de Myrtus communis myrténylacetaniferum

  •  Caractères organoleptique

  • Couleur : Jaune pâle à Orangée

  • Odeur : cinéolée et amère, montante, agreste et camphrée

traditionnellement réputé pour ses propriétés (source P. Franchomme)

  • Le myrte rouge (Myrtus communis L. ct acétate de myrtényle) est traditionnellement réputé pour ses propriétés (source P. Franchomme)
  • Antispasmodique
  • Décongestionnante veineuse, et lymphatique +++

Indications (VT ++) :
Entérocolite spasmodique, Dysménorrhées (adj.), Hémorroïdes, varices +++ 

Antispasmodique +++ : l’acétate de myrtényle intervient au niveau du système nerveux sur les processus responsables des spasmes (contractions involontaires des muscles lisses ou striés) au niveau thoraco-abdominal par une action sympatholytique : c’est-à-dire qu’il inhibe le système nerveux sympathique responsable de la préparation à l’action de l’organisme.

 

Décongestionnante veineuse et lymphatique +++ :  Elle tonifie les parois veineuses et active la circulation sanguine et lymphatique.

 

Sédative et calmante + : l’acétate de myrtényle appartient à la famille des esters monoterpéniques. Ces molécules ont une action spasmolytique, anxiolytique et préparatrice au sommeil.

 
 

*Exemple d’interprétation profil chromatographique (CG/FID Colonne polaire DB-WAX) :

Myrtus communis L. MYRTE sauvage Maroc 

Methyl chavicol 0,05%
α humulene MYRTENYL ACETATE 12,89% (en général de 11 à 20%) β elemene terpinene 4 ol 0,33% β caryophyllene 0,48%
trans pinocarveol 0,15% linalol 3,86%
linalyl acetate 0,12% para cymene 0,37%
terpinolene 0.19% amyl isovalerate 0.20%
cis β ocimene 0.06% γ terpinene 0.26%
trans β ocimene 0.20% methyl 2 butyrate d'isobutyle 0.22%
caryophyllene oxyde 0.05% limonene 12.02%
cineol 1-8 30.04% β pinene 0.43% myrtenol 0.56%
myrcene 0.14% geraniol 0.39% α phellandrene 0.05%
methyl eugenol 0.71% α thujene α pinene + 27.20%
terpenyl acetate 0.46% camphene 0.05%
β bisabolene 0.28% isobutyrate d'isobutyle 0.23%
geranyl acetate 2.52%

Chémotype 2 ) Huile essentielle de Myrtus communis L. ct cineoliferum 

  • Le myrte vert (Myrtus communis L. ct cineoliferum ) Myrtus communis L. cineoliferum – Myrte commun à cinéole (fe.) Myrtacée 

    (ne contenant pas de Myrtenyl acétate : présence infime)

  • Caractères organoleptique
    Couleur : Jaune pâle à vert pâle Interne
    Odeur : Montante, agreste et cinéolée

traditionnellement réputé pour ses propriétés (source P. Franchomme)

  • Positivante 
  • Anticatarrhale, expectorante +++
  • Anti-infectieuse + 
  • Hépatostimulante 
  • Décongestionnante prostatique ++ 
  • Antispasmodique légère 
  • Préparatrice du sommeil +++ 
  • Tonique cutanée

    Hormon-like (thyroïde, ovaire) Attention :  HYPOTHYROÏDIE.

    Indications (VT ++) :

  • Bronchite, sinusite, mucoviscidose 
  • Angines (staphylocoques, candida-inconstant) 
  • Insuffisance hépato-biliaire, entérite colibacillaire 
  • Infection urinaire non colibacillaire, prostatite (inflammatoire) 
  • Hypothyroïdie
  • Aménorrhée
  • Insomnie +++ 
  • Cils et sourcils déficients, peau ridée.

*Exemple d’interprétation profil chromatographique (CG/FID Colonne polaire DB-WAX) :

MYRTE VERT sauvage, France BIO

ALPHA PINENE 56,00%  LINALOL 1,95%
ISOBUTYRATE D'ISOBUTYLE 0,62% LINALYL ACETATE 0,55%
BETA PINENE 0,63% BETA ELEMENE 0,32%
DELTA 3 CARENE 0,75% TERPINEN-4-OL 0,21%
MYRCENE 0,17% BETA CARYOPHYLLENE 1,25%
ALPHA PHELLANDRENE 0,29% ALPHA HUMULENE 0,50%
ALPHA TERPINENE 0,44% ALPHA TERPINEOL + TERPENYL ACETATE 1.18% LIMONENE 6,84% CINEOL 1-8 18,21% GERANYL ACETATE 2,12%
GAMMA TERPINENE 0,55% MYRTENOL 0,10% TRANS BETA OCIMENE 0,35%
GERANIOL 0,38% PARA CYMENE 1,78% CARYOPHYLLENE OXYDE 0,27% TERPINOLENE 0,41% METHYL EUGENOL 0,68%
 

Le Myrte à cinéole est plus adapté aux soins énergétiques…

Propriétés en aromathérapie énergétique 

Purification de tous les corps subtils et de l’âme

Aide à se libérer des dépendances (cigarette, tabac, drogues…)

Aide à éloigner les sentiments de jalousie, intolérance, matérialisme excessif, désespoir, peur de la maladie ou de la mort

Donne du courage pour affronter les problèmes et les conflits

Aide à se débarrasser des situations « sans issue », cicatriser les blessures psychiques importantes.

Harmonisante et calmante, anxiolytique, euphorisante

Développe la joie et le sens pour l’amour universel et la communication sociale associé au chakra du cœur, du thymus et de la gorge

Précautions :
  • En ingestion : L’huile essentielle de Myrte Vert peut potentiellement être néphrotoxique après ingestion à forte dose et sur une longue durée.  L’huile essentielle de Myrte Vert bien que dépourvue de toxicité, elle n’en reste pas moins irritante pour la peau.  il faut donc la diluer dans une huile végétale (20% d’huile essentielle avec 80% d’huile végétale).
Règles sécuritaires :
Grossesse : NON 
Myrte vert ( CT cinéoliférum) Enfants : > 7 ans 
Myrte rouge (CT acétate de myrtényle) Enfants : > 3 ans 
Externe diluée
Oui
 
Externe pure
Oui
Professionnel santé
Per os diluée
Oui
 
Rectale / vaginaleOui Professionnel santé
Diffusion
Oui
PhénolsNONAllergènes : OUI <~ 9%
CétonesNON 
AldéhydesNON 
Photosensibilisation

NON

 
Densité

0.89

Elle est interdite aux enfants de moins de 7 ans et aux femmes enceintes, sauf en diffusion. Les personnes épileptiques et asthmatiques devront demander un avis médical avant son utilisation. 
Ces 2 huiles essentielles sont composées de molécules pouvant mimer l’action de différentes hormones de l’organisme. Elles sont donc à proscrire (même en cas de dosage léger) en cas de pathologies hormono-dépendantes (myrte rouge = hormone like, myrte vert = cortisone like)
Note : Il est préférable de tester l’huile essentielle avant de l’utiliser (deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction).
Stimulante thyroïdienne ++ : l’huile essentielle de Myrte Vert stimule la sécrétion des hormones de la thyroïde. (traite l’hypothyroïdie)
Conseil : Au quotidien, 1 goutte H.E.C.T. de myrte rouge et 1 goutte H.E.C.T. de cyprès toujours vert dans 5 gouttes d’ H.V. noisette !
Préviendra l’apparition des varices et réglera tous troubles reliés à la circulation.