Archives du mot-clé qualité

QU’EST-CE QUE LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL ?

RÉFÉRENCEMENT NATUREL 

QU’EST-CE QUE LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL ?

Le référencement naturel, ou SEO Search Engine Optimization, englobe l’ensemble des méthodes et techniques qui visent à positionner les pages web de votre site internet dans les premiers résultats naturels des moteurs de recherche (notamment Google, mais aussi Bing, Yahoo et consorts). Cela dans le but d’améliorer la visibilité des pages en question, en appliquant une série de « règles » édictées par les moteurs de recherche.

Enjeux du SEO : Une optimisation pour les moteurs de recherche représente un enjeu à plusieurs niveaux :

  • Rendre un site visible de façon pérenne ;
  • Permettre un bon référencement ;
  • Capter du trafic qualifié depuis les moteurs de recherche ;
  • Augmenter le nombre de conversions ;
  • Construire une image de marque en direction des internautes.

Apparaître sur Google en première page assure un volume important de trafic. En effet, environ les deux tiers des utilisateurs cliquent sur l’un des résultats de la première page et la quasi-totalité ne regardent pas au-delà de la troisième. Référencement naturel santé, médecine … La référence du référencement c’est vous, grâce au référencement naturel
Référencement naturel web 2.0, 3.0.. sur réseaux sociaux et en plateforme de partage…

#référencement #facebook RÉFÉRENCEMENT NATUREL #SEO ou #optimisation de référencement par les# liens, les #partages, la #qualité du #contenu pour #moteurs de #recherche comme #Google au vu d’augmenter le #résultat de la #visibilité d’un site #web

A propos de référencement naturel :

Si on parlait du RÉFÉRENCEMENT NATUREL SEO ON-SITE…

Le référencement naturel on-site regroupe tous les éléments qui ont traits aux pages web elles-mêmes :

Le référencement naturel on-site regroupe tous les éléments susceptibles de s’adresser directement à l’amélioration des pages web elles-mêmes :

  • Les balises html (title, meta description, niveaux de titres Hn, attribut alt pour les images…)
  • Les rich snippets (extraits enrichis)
  • La structure des URLs
  • Les temps de chargement
  • Le maillage interne
  • Les fichiers robots.txt et sitemap
  • La pertinence des mots-clés
  • Le placement des mots-clés dans les contenus et leur densité
  • Le champ sémantique autour des mots-clés
  • La qualité et l’originalité du contenu
  • L’aspect mobile friendly – Responsive

Ces éléments impactent le référencement naturel d’une page, voir d’un site web et contribuent à l’indexation que fournira google sur la diminution ou l’amélioration de sa visibilité.

Sans oublier le RÉFÉRENCEMENT NATUREL SEO OFF SITE…

Le référencement naturel off-site appelé Netlinking concerne les éléments extérieurs aux pages web :

  • La popularité du site
  • Le netlinking et les backlinks (les liens qui pointent vers vos pages en provenance d’autres sites) Référencement naturel SEO #référencement #naturel #seo https://pin.it/ov3zpuwdkww6is via @pinterest
  • Le benchmarck concurrentiel
  • Les liens sociaux

Le moteur du référencement naturel Google off-page consiste à développer la réputation d’un site web. Au contraire de l’optimisation on-page, on n’apporte pas de modifications au site web même, mais on cherche à renforcer les backlinks. Les backlinks sont des liens qui pointent vers le site web en question depuis un autre site et ce sont principalement eux qui détermine la réputation d’une page. Au cours de l’exploration d’un site, les moteurs de recherche comme Google prennent en compte l’ensemble des liens entrants pour déterminer, avec quantité d’autres facteurs, l’état du classement dans les résultats de recherche. L’optimisation off-page se compose donc notamment du link building, action qui sert à générer le plus grand réseau de recommandations possible depuis d’autres sites web, au moyen de backlinks.une page qui plaît aux internautes obtiendra plus facilement des liens entrants et verra sa popularité s’accroître ; 5 backlinks en provenance de quelques sites influents sont plus importants que 100 backlinks venant de sites ayant mauvaise réputation, etc.

COMMENT TRAVAILLER LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL À L’INTERNATIONAL ?

Vous désirez travailler votre référencement naturel Google à l’international afin de toucher une audience toujours plus large ?Pour y parvenir, il faut :

  • Passer votre site web en multilingue
  • Confier les traductions de vos contenus à un professionnel
  • Travailler les mots-clés dans la langue de chaque pays pour vous classer dans les moteurs de recherche nationaux (Google.de, Google.es, Google.it, etc.)
  • Cibler la bonne structure pour les URLs

Et faire appel autant que faire se peut, à un référenceur SEO spécialisé dans le référencement naturel à l’international !

Google : les algorithmes à connaître pour un bon référencement

Google annonce régulièrement des nouveaux algorithmes ou des mises à jour (updates). Pour vous aider à vous y retrouver dans cette jungle, consultez cette liste avec des explications et des liens pour obtenir de l’aide.

Egalement, les 8 points-clés pour réussir son référencement naturel Google.

Algo Google (référencement naturel)

  • les 19 principaux algorithmes
  • 8 points-clés pour le SEO sur Google
  • fonctionnement de l’algo
  • infographie : fonctionnement du moteur de recherche Google

L’algo Google (référencement naturel)
Il n’y a pas 1 mais de multiples algorithmes Google
Pour simplifier, on peut dire qu’il n’y a pas un algorithme de classement de Google, mais une constellation d’algorithmes qui se cumulent. Au passage, c’est devenu tellement complexe que même chez Google ça doit être très dur de bien s’y retrouver ! Je pense même qu’à cause de cet enchevêtrement d’algos, de filtres et autres critères, il doit y avoir beaucoup d’effets de bord incontrôlés…

il n’y a pas 1 mais plein d’algorithmes Google

La plupart des algorithmes (sinon tous) ont vocation à améliorer la pertinence des résultats de recherche.

Mais certains sont prévus pour :
pénaliser les sites ou pages qui ne respectent pas les consignes (par exemple des backlinks artificiels ou du bourrage de mots-clés)
favoriser les sites ou pages qui ont une caractéristique précise (par exemple la vitesse, le protocole sécurisé HTTPS, la compatibilité mobile…)

Google ajoute, modifie et supprime des algorithmes en permanence (plusieurs milliers de modifications par an). 

Votre site doit être compatible mobile (selon Google), sinon votre classement sur mobile est moins bon. C’est encore plus important maintenant que Google passe à un index « mobile first ».

Vous ne devez pas afficher de pop-up ou de bannière interstitielle intrusive à l’internaute qui arrive de Google.

Votre site doit également être très rapide, aussi bien sur desktop que sur mobile
L’algorithme Panda est intégré à l’algo général, si bien qu’il n’y a plus de date officielle (la dernière remonte à 2015).

C’est un algo majeur de Google qui cherche à favoriser les sites de qualité.
Penguin est désormais lui aussi intégré à l’algo de Google, avec des mises à jour « en temps réel ». C’est un autre algo majeur de Google.

Google incite à migrer vers HTTPS mais l’impact SEO est faible
Google a un algorithme spécial contre les pages satellite (attention, leur définition semble large, l’impact peut concerner beaucoup de monde), en place depuis 2015

Liste des principaux algorithmes de Google (SEO)
Voici une liste, triée par ordre d’importance actuelle, avec pour chacun : son nom (officiel ou pas)

  1. la date de sa dernière mise à jour (ou la date prévue pour sa mise en ligne)
  2. une brève description
  3. des liens pour obtenir de l’aide et des conseils gratuits, ou un devis d’audit, ou une formation adaptée

Medic est sorti le 1er août 2018, peu de jours après la mise à jour du guide officiel de Google à ses Quality Raters. Avec ce changement, il semblerait que les critères E-A-T (Expertise, Autorité, Confiance) soient encore plus importants qu’avant, surtout pour les contenus YMYL.

Fred est sorti le 8 mars 2017, officialisé timidement 2 semaines plus tard. Une nouvelle version pourrait avoir eu lieu en mars 2018 ou bien en avril 2018. On ne sait pas exactement comment Fred fonctionne ni ses objectifs. John Mueller (Google) a parlé de l’évaluation globale sur un site de la qualité et recommandé (comme son collègue Gary Illyes) de relire les consignes aux webmasters ainsi que le guide pour les Quality Raters. Il semblerait que les sites pénalisés soient ceux qui sont construits avant toute chose pour leur monétisation, afin une optimisation SEO centrée sur ça plutôt que sur la satisfaction des utilisateurs. Ce qui pénalise : un abus de backlinks artificiels, trop de publicités, un contenu déceptif…

Bref, des éléments déjà inclus dans d’autres algos.

Le dernier est Phantom 5, sorti en février 2017. Notez que d’autres mises à jour liées à la qualité ont lieu régulièrement. Comme Panda, cet algorithme cherche à évaluer la qualité des pages et/ou des sites. Peut-être que l’accent est mis sur le repérage des sites qui apportent à l’internaute ce qu’il cherchait.

Google n’a pas précisé en quoi il diffère de Panda, sur quels genres de critères il se base et à quelle fréquence il sera mis à jour. Non plus si cet algorithme fonctionne par page ou par site. 

Panda
Dates : sorti en 2011, la dernière mise à jour officielle date du 18/07/2015 mais depuis janvier 2016, Panda est officiellement « au coeur de l’algo » mais « pas en temps réel » Panda cherche à évaluer la qualité des sites ; son algo, exploitant les techniques de machine learning, évalue le contenu des pages elles-mêmes mais aussi le comportement des internautes. L’impact est sur l’ensemble du site, mais les rubriques de plus faible qualité sont celles qui souffrent le plus en visibilité Google.

Pingouin (ou plutôt Penguin)
Sorti en avril 2012, la dernière version officielle date du 23/09/2016 ; cela étant, depuis cette date Pingouin est intégré dans l’algo global de Google et mis à jour en continu
Il vise à pénaliser les sites qui ont abusé de techniques qui enfreignent les consignes de Google (on parle aussi de sur-optimisation du référencement). En pratique, il s’agit essentiellement d’une trop grande présence de liens artificiels pointant vers le site.

Cet algo est sorti le 21 avril 2015 au niveau mondial. Renforcé en mai 2016, il est toujours en place. Les sites doivent être compatibles mobiles, selon les critères de Google. Il ne concerne que les recherches effectuées sur des appareils mobiles (smartphones).
L’impact se situe page par page : si une page est compatible mobile, elle sera favorisée dans les recherches mobiles alors que les pages incompatibles auront un handicap en termes de positionnement.
L’algo fonctionne en continu : à chaque fois que Googlebot crawle une page, il teste si elle est compatible mobile

RankBrain
Cet algo a été officialisé en octobre 2015 mais est en place depuis début 2015
Il s’agit d’un algorithme utilisant des techniques d’intelligence artificielle, notamment l’apprentissage automatique (machine learning) pour tenter de mieux répondre aux requêtes complexes des internautes. En particulier, il est adapté pour répondre aux requêtes qui n’avaient jamais été faites auparavant (il y en a environ 15% chaque jour tout de même).
Il ne s’agit pas d’un algorithme qui pénalise ou favorise certains types de contenus ou pratiques SEO. Il est donc plus à rapprocher de Hummingbird que de Panda ou Pingouin. Selon Google, il n’est pas possible d’optimiser pour RankBrain…

Hummingbird (Colibri)
Cet algo a été officialisé en septembre 2013
Il ne cherche pas à pénaliser ou favoriser certains cas de figure ; il s’agit de la plus importante refonte de l’algorithme de classement de Google. L’objectif est de mieux comprendre aussi bien les contenus indexés que la requête de l’internaute (notamment formulée par oral, pratique en hausse avec le mobile). C’est l’avènement de la recherche sémantique.

Pigeon et Possum
Cet algo est sorti en juillet 2014 (pour google.com en anglais) et fin mai début juin 2015 à l’international
Il s’agit d’une mise à jour de l’algorithme de classement des résultats locaux. Il concerne tous les pays et toutes les langues (depuis fin mai début juin 2015) Une évolution de cet algo semble avoir eu lieu vers septembre 2016 : dans le monde SEO, on l’a appelée Opossum (ou Possum en anglais)

Publicité interstitielle intrusive
Google cherche à pénaliser les cas où trop de pop-up ou bannières interstitielles sont intrusives, c’est-à-dire qu’elle gêne la lecture du contenu
Sorti le 10 janvier 2017
L’impact se situe page par page, sachant que cela ne concerne que la première page vue, uniquement par un visiteur arrivant sur le site depuis une recherche Google
Remarque : ce n’est pas forcément un « algo », ni une « pénalité » puisque c’est tout de même algorithmique

Pages satellites
Cet algo a été annoncé en mars 2015 et mis en ligne entre mars et début mai 2015
Il cherche à pénaliser les pages satellite, c’est-à-dire créées uniquement pour le SEO, en général à très faible contenu ou à contenu quasi dupliqué. Il vise aussi les techniques de sites satellites.
On ne sait pas si l’impact est au niveau site ou page, ni si l’algo est mis à jour en temps réel, régulièrement ou seulement à certaines dates

Vitesse
Cet algo est en place officiellement depuis le 9 avril 2010 sur ordinateur et depuis le 9 juillet 2018 sur mobile
Officiellement : sur ordinateur il vise à favoriser les sites rapides, et sur mobile à pénaliser les sites trop lents
Il est appliqué partout dans le monde (tous pays et langues)

HTTPS
Cet algo a été officialisé en août 2014
Il favorise les pages qui utilisent le protocole HTTPS
Il est appliqué partout dans le monde (tous pays et langues)
L’impact se situe page par page mais il est très faible

Indexation d’applications mobiles (App Indexing)
Cet algo a été officialisé en février 2015 
Il favorise les pages web associées à un lien profond vers un « écran » d’une appli mobile (mécanisme de l’App Indexing)
Si vous utilisez aussi l’API App Indexing, vous avez un avantage supplémentaire en positionnement
En plus du « ranking« , l’avantage se situe dans l’affichage prépondérant dans les SERP (il y a plusieurs possibilités, mais votre « snippet » est bien plus visible)
Il est a priori appliqué partout dans le monde (tous pays et langues), pour l’instant uniquement sur mobiles Android

Excès de publicité
Cet algo a été officialisé en janvier 2012. La dernière version est la version 3 qui date du 6 février 2014.
Il cherche à pénaliser la surdose de publicité, notamment au-dessus de la ligne de flottaison (on parle de « ads above the fold » ou « top heavy« )
Je pense que Google se base sur des analyses de l’ensemble du site : il faut donc éviter d’avoir trop de pages sur le site avec trop de pub

Articles de fond (in-depth articles)
Cet algo date d’août 2013
Il fait parfois apparaître dans les résultats une sorte d’encadré avec des articles de fond mis en évidence

Exact Match Domain (EMD)
Cet algo date de septembre 2012
Il cherche à pénaliser les sites dont le nom de domaine est constitué exclusivement de mots-clés et dont la valeur ajoutée est très faible

Fraîcheur
Cet algo date de novembre 2011
Il vise à afficher des résultats plus frais et plus récents sur les requêtes qui le nécessitent

Pirate / DMCA Update
Cet algo est d’abord sorti en août 2012, la version 2 en novembre 2014
Il vise à faire disparaitre des résultats les sites qui proposent le téléchargement illégal

Payday loan
Cet algo est d’abord sorti en 2012. La dernière version (v3) date de juin 2014
Il cherche à améliorer la qualité des résultats spécialement sur certaines requêtes où le spam est important (crédits, casino, sexe, contrefaçon, etc.).

Les 8 points-clés d’un bon référencement naturel sur Google
Rand Fishkin (fondateur de Moz) a publié une très bonne synthèse du SEO sur Google, dont voici un extrait…

  • Optimiser son site pour les « SERP Features »
  • D’abord, il rappelle que le référencement naturel ne consiste plus (seulement) à se battre pour être dans les 10 premiers résultats traditionnels. En effet, les SERP ont totalement changé en quelques années, on est désormais loin des classiques 10 « liens bleus » : il existe de multiples blocs affichés dans les pages de résultats.
  • Vous ne les connaissez pas toutes !

Liste des blocs affichés dans les résultats Google
Voici selon lui les 16 principales pour les référenceurs :

1 Contenu
Votre contenu doit bien correspondre à ce qui est attendu par les systèmes de Google (basés sur le machine learning).
Il doit être pertinent, de haute qualité et répondre précisément à l’intention de l’internaute.
2 Liens
Vous devez obtenir des liens éditoriaux (placés au coeur du contenu), avec des textes de liens contenant des mots-clés (anchor text). Attention à ne pas en faire trop à ce niveau.
Ces liens doivent être « follow » (c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas être nofollow… sinon ils ne vous aident pas, à part vous générer du trafic).
Ils doivent provenir de sites de grande qualité.
3 Satisfaction utilisateur
Si Google observe un fort taux de retour dans les SERP (après une visite rapide de votre site), ou d’autres signaux qui traduisent le fait que votre page/site ne fournit pas la réponse cherchée par l’internaute, alors vous risquez de voir votre positionnement baisser.
4 Mots-clés
Même si Google cherche les pages qui répondent globalement à la demande de l’internaute, parfois avec d’autres mots, il reste utile d’utiliser les bons mots-clés. C’est bon pour le positionnement ainsi que pour favoriser un bon taux de clic dans les SERP.
5 Qualité du nom de domaine
Tous les critères de qualité sur votre site sont amplifiés par l’évaluation globale du nom de domaine.
Un domaine « puissant » donne un boost à ses pages qui peuvent être mieux positionnées.
Comme vous l’avez compris, le boost dépend de la (bonne) notoriété du nom de domaine, et n’est présent que si les pages remplissent elles-mêmes les critères pour un bon positionnement.
6 Expérience utilisateur
Google souhaite promouvoir des sites avec une expérience utilisateur (UX) facile à utiliser et intuitive, sans aucun obstacle.
Evidemment, ceci doit être vrai quel que soit l’appareil (fixe et mobile) et la vitesse de connexion.
7 Technique et crawl
Vos pages doivent être crawlables (accessibles à Google) et rapides ! Vérifiez vos stats d’exploration dans Search Console.
Elles doivent contenir du texte et être accessibles par des liens HTML.

8 Personnalisation
Les résultats Google sont personnalisés ! Il peut y avoir de grosses différences possibles dépendant du lieu géographique de l’internaute, de son appareil, de son historique de recherches et de l’heure.

Référencement naturel – Référence nature ECOSMOSE #référencement #référencementnaturel

Référencement naturel

RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Référencement Naturel SEO

SEO (pour search engine optimization) ou optimisation pour les moteurs de recherche, le référencement naturel est un ensemble de techniques visant à optimiser la visibilité d’une page web dans les résultats de recherche (SERP, pour search engine result pages). Ces techniques cherchent à améliorer la compréhension de la thématique et du contenu d’une ou de l’ensemble des pages d’un site web par les robots d’indexation, et à augmenter le trafic naturel (organique) du site, ce qui améliore généralement la visibilité de l’entreprise et son chiffre d’affaires.

Illustration du principe de fonctionnement du PageRank

L’objectif est d’améliorer le positionnement d’une page web dans les pages de résultats de recherche. Le positionnement d’un site est considéré comme bon lorsque celui ci est classé dans la première page des résultats de recherche, et dans l’une des dix premières réponses naturelles d’une recherche sur des mots-clés correspondant précisément à sa thématique. Si l’objectif est atteint alors le webmaster devient un expert en référencement naturel. Le SEO cherche à générer avec des moyens financiers limités, voir inexistants, des résultats organiques, contrairement au SEA (de search engine advertising) qui essaie d’améliorer le positionnement grâce à des moyens payants comme des liens sponsorisés ou des publicités payantes.

Sommaire

page rank

SEO (pour search engine optimization) ou optimisation pour les moteurs de rechercheréférencement naturel, est un ensemble de techniques, du travail temporel, visant à optimiser durablement et avec peu de moyens, la visibilité d’une page web dans les résultats de recherche notamment sur Google.

Historique

Une optimisation pour les moteurs de recherche a commencé dès l’apparition des premiers annuaires et moteurs de recherche, en 1994. Le référencement s’est d’abord porté sur des moteurs comme Altavista ou des annuaires comme Yahoo! avant de se concentrer sur Google et son algorithme « PageRank » puis de se professionnaliser.

Enjeux du SEO

Une optimisation pour les moteurs de recherche représente un enjeu à plusieurs niveaux :

  • Rendre un site visible de façon pérenne ;
  • Permettre un bon référencement ;
  • Capter du trafic qualifié depuis les moteurs de recherche ;
  • Augmenter le nombre de conversions ;
  • Construire une image de marque en direction des internautes.

Apparaître sur Google en première page assure un volume important de trafic. En effet, environ les deux tiers des utilisateurs cliquent sur l’un des résultats de la première page et la quasi-totalité ne regardent pas au-delà de la troisième.

Du fait de cet énorme trafic potentiel, les webmestres cherchent à figurer en tête de liste, quitte à tricher. On a noté à une certaine époque l’utilisation de techniques de référencement abusif (spamdexing) destinées à flouer les robots des moteurs pour faire remonter le site dans les résultats ; les moteurs ont néanmoins réagi en modifiant leurs algorithmes de classement pour pénaliser ces sites. Le but d’un moteur de recherche est de fournir la requête la plus pertinente à l’utilisateur, aussi les algorithmes de classement sont constamment améliorés pour prévenir les fraudeurs et continuer à ressortir les résultats les plus utiles aux internautes.

Références

La meilleure technique d’optimisation que Google recommande aux webmestres est de concevoir un site agréable et pertinent pour l’utilisateur, et non pas à créer un site en ne prenant en compte que les robots d’indexation (crawler). Le meilleur moyen d’avoir un site bien classé est d’avoir une réelle valeur ajoutée pour l’utilisateur et un site web qui plaise à la grosse majorité (je suis aimé = je fais monter mon SEO.)

Référencement naturel SEO #referencement #naturel #seo https://pin.it/ov3zpuwdkww6is via @pinterest

  1.  Rémi BACHELET, « cours de référencement » [archive], École centrale de Lille, 17 février 2011, sous licence Creative commons.
  2.  Sylvain Nox, Référencer un site internet et le faire connaître: Niveau débutant, 26 p..
  3.  « online chat with Webmaster Help Group guides » [archive], Google, 28 mars 2008, transcription [archive].
  4.  CREATIONS DES BIJOUX SUR MESURE, « Garofalo Paolo,buyer is selling Expert In rough diamond, is gems. Jewel » [archive], sur CRÉATEUR DES BIJOUX SUR. MESURE ACHAT EST VENTE, DES DI DIAMANTS BRUT , EST PIERRES PRÉCIEUSE. DIAMANTS TAILLES DES , 0,50 / 100 A 20 CARATS EST PLUS. Garofalo paoloDIAMANTS TAILLES, BOURSE ANVERSOIS, expert en diamond brut (consulté le 17 septembre 2019)
  5.  « À quoi servent les balises META » [archive], sur alsacreations.com, 15 novembre 2012(consulté le 6 juillet 2018).
  6.  Guide des balises meta [archive], WebRankInfo
  7.  « Utiliser l’attribut rel= »nofollow » pour les liens spécifiques – Aide Search Console » [archive], sur support.google.com (consulté le 5 juillet 2018).
  8.  « Using site speed in web search ranking », Official Google Webmaster Central Blog,‎ 9 avril 2010 (lire en ligne [archive], consulté le 6 février 2018).
  9.  « La vitesse de chargement des pages comme critère de positionnement pour les recherches sur mobile », Blog Officiel de Google pour les webmasters,‎ 26 janvier 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 6 février 2018).
  10.  « Test de vitesse sur le site de Google la recommandation de Google est d’être sous les 3 secondes de téléchargement pour une page web complète » [archive]
  11.  « Référencement naturel – Guide pratique complet du SEO » [archive], sur CommentCaMarche (consulté le 6 juillet 2018).
  12.  « Guide de démarrage Google – Optimisation pour les moteurs de recherche » [archive], Google, 2011.
  13.  « [Guide] Comment connaitre et supprimer les mauvais Backlinks », Creapulse,‎ 4 octobre 2016(lire en ligne [archive], consulté le 5 juillet 2018).
  14.  « BMW given Google ‘death penalty’ », BBC News,‎ 2006 (lire en ligne [archive]).
  15.  https://www.google.com/intl/fr_/business/ [archive]
  16.  (en) LISA BARONE, « Google Openly Profiles SEOs As Criminals » [archive], Outspoken Media marketing agency, 6 septembre 2009.
  17.  « SEO: 13 algorithmes Google et leurs mises à jour à connaître » [archive], sur HubSpot, 12 juin 2018 (consulté le 6 juillet 2018).
  18.  « Les critères les plus importants selon 140 référenceurs » [archive], sur JournalDunNet, 21 juin 2017 (consulté le 6 juillet 2018).
  19.  « Observatoire International des Métiers de L’Internet » [archive].
  20.  « Les référenceurs en France en 2016 » [archive], étude SEO CAMP relayée dans le JDN
Expertise en Référencement naturel SEO par ECOSMOSE https://www.facebook.com/Referencenaturel

RÉFÉRENCEMENT NATUREL #SEO ou #optimisation de référencement par les# liens, les #partages, la #qualité du #contenu pour #moteurs de #recherche comme #Google au vu d’augmenter le #résultat de la #visibilité d’un site #web . #référencement #référencementnaturel #naturel

FILIÈRE PLANTES À PARFUM, AROMATIQUES ET MÉDICINALES

PLANTES À PARFUM, AROMATIQUES ET MÉDICINALES

Philosophie aromatique

La filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales comporte une grande variété d’espèces (plus de 150 !) cultivées ou sauvages, qui approvisionnent les secteurs pharmaceutique, agroalimentaire, cosmétique, ainsi que la parfumerie.

Cultivées sur 53 000 ha, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales sont souvent des productions traditionnelles et emblématiques des territoires français, à l’instar de la lavande en Provence.

PRODUCTION

Les principales cultures, localisées en Provence, sont les productions de plantes à parfum (28 000 ha) dont le lavandin (20 000 ha) et la lavande (5 000 ha), la sauge sclarée couvrant près de 3 000 ha.

Une multitude de productions de plantes aromatiques (6 000 ha) ou médicinales (19 000 ha) se répartissent ensuite dans différents bassins de production : Maine-et-Loire (camomille romaine), Auvergne (gentiane), Bourgogne (bourgeons de cassis), etc.

Une quinzaine d’organisations de producteurs s’adaptent aux besoins des acheteurs pour commercialiser les plantes sèches, fraîches, congelées, distillées en huiles essentielles ou transformées en extraits, issues de l’agriculture biologique ou conventionnelle.

La production française affiche des labels de qualité (AOC, bio, IGP) et propose son savoir-faire pour se distinguer de la concurrence étrangère, souvent très présente (Europe de l’Est, pays méditerranéens). Des démarches de développement durable, qui associent les différents maillons de la filière depuis les producteurs, les transformateurs jusqu’aux acheteurs, sont mises en œuvre dans les différents secteurs d’utilisation.

DÉBOUCHÉS

Les secteurs qui emploient les plantes à parfum, aromatiques et médicinales sont nombreux : alimentaire et compléments alimentaires, médicaments allopathiques et homéopathiques, pharmacie et alimentation animale, cosmétique, parfumerie, détergents, aromathérapie…

Tous ces secteurs disposent de réglementations spécifiques auxquelles les producteurs doivent se conformer pour commercialiser leurs plantes.

CHIFFRES-CLÉS

150 M€ de chiffre d’affaires de la production de plantes à parfum, aromatiques et médicinales et on estime à 5 Mds€ pour l’ensemble de la filière, en raison de la forte valeur ajoutée des produits finis.

1 300 tonnes d’huile essentielle de lavandin produites par an, dont 80 % sont exportées (Europe, États-Unis, Asie).

L’ACTION DE FRANCE AGRIMER POUR LA FILIÈRE PLANTES À PARFUM, AROMATIQUES ET MÉDICINALES

Considérant ses besoins particuliers, France AgriMer accompagne cette filière avec des dispositifs spécifiques pour les producteurs et les transformateurs de PPAM (Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales ) :

  • aide aux investissements de production et de première transformation
    • aides aux organisations de producteurs dans le cadre de la transformation et de la commercialisation des produits de leurs adhérents ;
    • aide à l’assistance technique, au-delà des actions éligibles à l’appel à projets CASDAR commun à l’ensemble des filières.
  • En 2017 l’ensemble de ces soutiens financiers (hors crédits d’études) discutés et validés au sein du Conseil spécialisé de la filière et mis en œuvre par la délégation nationale de FranceAgriMer située à Volx (Alpes de Haute Provence), a mobilisé près de 1,35 M€.
  • FranceAgriMer finance également des études afin de mieux cerner les attentes des marchés et leurs perspectives d’évolution. Une veille est réalisée sur les évolutions réglementaires, qui peuvent avoir un impact important sur les ventes.
  • Les productions de plantes aromatiques, médicinales et à parfum sont très développées sur le pourtour méditerranéen et en Europe. FranceAgriMer et les professionnels de la filière sont partenaires de plusieurs programmes internationaux d’échanges et de coopération et collaborent à un réseau euro-méditerranéen sous l’égide d’une association intitulée Ceddem (Centre d’études et de développement durable euro-méditerranéen).
Il y a 225 ans naissait Friedlieb Ferdinand Runge

Friedlieb Ferdinand Runge, le chimiste qui a découvert la caféine grâce à Goethe

EXPERTS EN AROMATHÉRAPIE

Expert en aromathérapie

Phytothérapie & Aromathérapie –
Herboristerie & Phyto-Aromathérapie

A propos d’expert en aromathérapie…

Le métier d’herboriste a été reconnu pour la première fois en France en janvier 1312. Alors qu’il existait encore en France environ 4 à 5 000 herboristes (souvent des femmes, non représentées et non défendues politiquement), aucun diplôme officiel d’herboriste n’a été délivré depuis la loi du 11 septembre 1941 en France.

Cette loi organise l’industrialisation de la pharmacie, et transforme (sur le modèle allemand) le marché de manière à permettre à la finance d’entrer dans le capital du secteur de la pharmacie. C’est Philippe Pétain (régime de Vichy) qui supprime le diplôme, mais en répondant à une demande déjà ancienne de certains pharmaciens et de l’Industrie pharmaceutique. Le métier a de fait ensuite pratiquement disparu en France…

De 4 500 herboristes en 1941, on les compte sur les doigts d’une main en France, la plus ancienne étant la pharmacie herboristerie du Père Blaize à Marseille fondée en 1815. Cette situation contraste fortement avec l’Allemagne, la suisse ou l’Italie, on l’on compte encore plusieurs milliers d’herboristes….

L’aromathérapie, filière directe de la Phytothérapie ou phyto-aromathérapie alias « herbothérapie » issue elle même de l’herboristerie, quand à elle, est l’utilisation des huiles végétales et huiles essentielles à des fins d’aide culinaire, alimentaire, au bien être et à la santé.

C’est une bio-thérapie naturelle sophistiquée qui repose sur la relation existant entre les composants chimiques des huiles essentielles et les activités thérapeutiques qui en découlent. Elle recourt à une méthodologie scientifique rigoureuse qui s’inspire de données scientifiquement solides confirmées par des spécialistes, médecins et pharmaciens tant par la clinique que par le laboratoire. Elle est thérapeutique naturelle de qualité supérieure, d’une prodigieuse efficacité et complète toutes les autres approches alternatives ou allopathiques.


Un aromathérapeute a dit: « L’aromathérapie scientifique rend l’impossible possible, le possible facile, le facile élégant.. »

Les huiles essentielles proviennent du monde entier, elles doivent toutes être contrôlées par chromatographie, disposer d’une fiche détaillée sur leur qualité et doivent toutes être (dans un parfait absolu) issues d’une agriculture bio et pour la plupart d’entres elles d’une certification adéquate.

Elles sont habituellement conseillées par un expert en aromathérapie nommé communément  aromathérapeute ou aromatologue : Celui ci formé par une école d’aromathérapie reconnue de cette spécialité, en est aussi un spécialiste des huiles essentielles. Cependant, son rôle ne reste que celui de conseil en huiles essentielles (H.E). Il donne ainsi dans sa propre spécialité, de fameux conseils en aromathérapie (cette dernière englobant les huiles essentielles certes mais aussi les huiles végétales au corps gras.

Seuls, les médecins ont le droit de soigner avec les huiles essentielles (avec cette grande et belle notion d’expertise aromathérapeute)

Aromathérapeute : Un sacerdoce ancestral au service de la santé naturelle…

Une expertise qui traite du métier d’aromathérapeute pour conseiller en huiles essentielles, et non du métier de médecin aromathérapeute. Seuls les médecins ont le droit de soigner avec les huiles essentielles, les conseils en huiles essentielles, eux, ne peuvent apporter que de précieux conseils sur une utilisation adaptée à la sécurité et à la santé.

Un aromathérapeute est ce que l’entraîneur
est à l’équipe sportive

Un aromathérapeute travaille dans la rigueur de sa spécialité qu’est l’aromathérapie ou aromatologie. La curiosité et la soif de connaissance est recommandée dans certaines situations..
Évidemment un tel métier exige une connaissance approfondie des plantes et de leurs propriétés mais surtout de la composition des matières premières végétales : huiles essentielles, huiles végétales ou les macérats … Il forme aussi les professionnels de santé : thérapeutes, infirmiers, infirmières, médecins, pharmacien nes …

L’aromathérapeute a une très bonne connaissance en biochimie. Une bonne connaissance du corps humain est aussi une compétence requise. L’aromathérapeute conseille sur tous les petits maux de la vie quotidienne. Les méthodes de soins sont diverses et les modes d’administration aussi : bain, massage, diffusion, inhalation, usage interne (per os), usage externe, application locale, etc..

Les huiles essentielles sont aussi administrées à chacun selon les goûts et les préférences… A suivre ….

Aromathérapie scientifique

Sources de référencement depuis lesquelles le blog compulse les informations

Références bibliographique & liste des experts (référencés)

  1. Anton R., Wichtl M., Plantes thérapeutiques: Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique, Paris, Tec & Doc Ed., 1999.
  2. Avril G., La santé naturelle avec les huiles essentielles, Mens, Terre vivante Ed., 2013.
  3. Baudoux D., L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, Bruxelles, Amyris Ed., 2008.
  4. Baudoux D., Les cahiers pratiques de l’aromathérapie selon l’école française, Vol. 1, Pédiatrie, Luxembourg, Inspir Ed., 2006.
  5. Baudoux D., Pour une cosmétique intelligente: Huiles essentielles et végétales, Bruxelles, Amyris Ed., 2010.
  6. Baudoux D., Zhiri A., Les cahiers pratiques de l’aromathérapie selon l’école française, Vol. 2, Dermatologie, Luxembourg, Inspir Ed., 2003.
  7. Baudoux D., Baudry f., Debauche P., Les cahiers pratiques de l’aromathérapie selon l’école française, Vol. 3, Vétérinaire, Bovins, Luxembourg, Inspir Ed., 2003.
  8. Baudoux D., Blanchard J.M., Malotaux A.F., Les cahiers pratiques de l’aromathérapie selon l’école française, Vol. 4, Soins Palliatifs, Luxembourg, Inspir Ed., 2003.
  9. Baudoux D., Les cahiers pratiques de l’aromathérapie selon l’école française, Vol. 5, Grossesse, Luxembourg, Inspir Ed., 2003.
  10. Baudoux D., Miles E., Les cahiers pratiques de l’aromathérapie selon l’école française, Vol. 6, Réflexologies, Luxembourg, Inspir Ed., 2008.
  11. Béhar C., Gérault G., Mary R., Sommerard J.-C., Le guide de l’olfactothérapie: Les huiles essentielles pour soigner notre corps et accompagner nos émotions, Paris, Albin Michel Ed., 2011.
  12. Bitsas A., Aromathérapie Corps et Âme: Comment ajuster complexité aromatique et complexité humaine, Bruxelles, Amyris Ed., 2009.
  13. Böhning M.I., Siegenthaler P., Ces plantes qui soignent les sportifs: Les huiles essentielles et les reflèxes de soin, Lausanne, Favre, 2007.
  14. Bolen C.-L., Schrot E., La beauté par l’Ayurveda, Paris, Marabout, 2003.
  15. Bone K., Mills S., Principles and practice of Phytotherapy, London, Churchill Livingstone, 2000.
  16. Bruneton J., Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales, Paris, Lavoisier Ed., 2009.
  17. Bruneton J., Plantes toxiques: Végétaux dangereux pour l’Homme et les animaux, Lausanne, Tec & Doc Ed., 2001.
  18. Buckle J., Clinical Aromatherapy: Essential Oils in Practice, Philadelphia, Churchill Livingstone, 2003.
  19. Bühring U., Praxis-Lehrbuch der modernen Heilpflanzenkunde, Stuttgart, Sonntag, 2005.
  20. Catty S., Hydrosols: The next aromatherapy, Rochester (Vermont), Healing Arts Press, 2001.
  21. Clergeaud C., Clergeaud L., Les huiles végétales, Bruxelles, Amyris Ed., 2003.
  22. De Bonneval P., Dubus F., Manuel pratique d’Aromathérapie au quotidien, Le Sureau Ed., Méolans-Revel, 2007.
  23. Département Fédéral de l’Intérieur, Liste des médicaments avec tarif (LMT), Berne, 2005.
  24. Diezi J., Felley-Bosco E., Précis de toxicologie, Chêne-Bourg/Genève, Médecine & Hygiène Ed., 2008.
  25. Dogna M., Huiles essentielles, Paris, Guy Trédaniel Ed., 1999.
  26. Dolivo A., Plantes médicinales du monde, Lausanne, Rossolis Ed., 2010.
  27. Dubugnon J.-L., Les huiles essentielles, Aubonne, Laboratoire Pharmessences.
  28. Duguoa J.-J., Koren G., Mills E., Perri D., Herbal Medicines in Pregnancy & Lactation, London, Taylor & Francis, 2006.
  29. Duraffuord C., d’Hervicourt L., Lapraz J.-C., Cahiers de Phytothérapie Clinique, Paris, Masson Ed., 1983.
  30. European Scientific Cooperative On Phytotherapy, E/S/C/O/P Monographies, ESCOP, Exeter, 2003.
  31. Faucon M., Traité d’aromathérapie scientifique et médicale, Paris, Sang de la Terre Ed., 2012.
  32. Franchomme P., Jollois R., Penoël D., L’aromathérapie exactement, Paris, Roger Jollois Ed., 2001.
  33. Geisslinger G., Kroemer H. K., Mutschler E., Ruth P., Schäfer-Kortig M., Mutschler Arzneimittelwirkungen, Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft, Stuttgart, 2008.
  34. Gérault G., Ronald M., Le guide de l’aromathérapie, Albin Michel Ed., Paris, 2009.
  35. Hiller K., Melzig M. F., Lexicon der Arzneipflanzen und Drogen, Berlin, Spektrum Akademischer Verlag, 2003.
  36. Hostettmann K., Tout savoir sur les plantes médicinales des montagnes, Lausanne, Favre Ed., 2001.
  37. Hostettmann K., Tout savoir sur les poisons naturels, Lausanne, Favre Ed., 2006.
  38. Mailhebiau P., La nouvelle aromathérapie: Caractérologie des essences et tempéraments humains, Paris, Jakin, 1994.
  39. Michat L., De l’or en bouteille: Les huiles essentielles de Madagascar, Paris, Médicis Ed., 2006.
  40. Morel J.-M., Traité pratique de phytothérapie, Paris, Grancher Ed., 2008.
  41. Pariat Y., Veyre C., Support de cours, Laboratoire Sanoflore, Lausanne, 1995.
  42. Pénoël D., L’aromathérapie quantique: Pour se réaliser avec les huiles essentielles, Guy Trédaniel Ed., Paris, 2010.
  43. Rösti Blaser U., Schulthess B., Aromathérapie, Gümlingen, Printsatz Ed.
  44. Schilcher H., Phytotherapie in der Kinderheilkunde: Handbuch für Ärtze un Apotheker, Stuttgart, Wissenschaftliche Verlaggesellschaft, 1999.
  45. Stadelmann I., Aromapflege: Praktische Aromatherapie für den Pflegealltag, Wiggensbach, Stadelmann Verlag, 2015.
  46. Stadelmann I., Aromatherapie, von der Schwangerschaft bis zur Stillzeit, Wiggensbach, Stadelmann Verlag, 2015.
  47. Steiflitsch W., Wolz D., Buchbauer G., Aromatherapie in Wissenschaft und Praxis, Wiggensbach, Stadelmann Verlag, 2013.
  48. Dr Tauxe P.O Cours SSPM, Lausanne, 2002-2013.
  49. Tauxe P-0, Aromathérapie en Gastro-entérologie 2016
  50. Tauxe P.-O., Séminaires médecine de la conscience, Lausanne.
  51. The Plant List, http://www.theplantlist.org, 2013.
  52. Van Wyk B.-E., Wink C., Wink M., Handbuch der Arzneipflanzen, Stuttgart, Wissenschaftliche Verlaggesellschaft, 2004.
  53. Wagner H., Wiesenauer M., Phytotherapie: Phytopharmaka und pflanziche Homöopathika, Stuttgart, Wissenschaftliche Verlaggesellschaft, 2003.
  54. Willem J.-P., Antibiotiques naturels, Vannes, Sully Ed., 2003.
  55. Willem J.-P., Les Huiles Essentielles: Médecine d’avenir, Paris, Dauphin Ed., 2002.
  56. Laurent Merlin Aromathérapeute & Editeur
  57. Wikiphyto, http://www.wikiphyto.org, 2013-2014.