Archives du mot-clé détergents

The Essential Oils Market

AROMATHERAPY , ESSENTIAL OILS , AROMATIC PLANTS , PERFUME PLANTSB

The Essential Oils Market

Résultat de recherche d'images pour "huiles essentielles"

The main users of essential oils  are the industries of  fine perfumery , in  cosmetics  (soaps, shampoos, shower gel, creams …) and cleaning (they mask unpleasant odors detergents and detergents). They allow to add odors without leaving oily traces. In recent years,  essential oils  have emerged in the food. They are used as a flavor enhancer and  fragrances  in various products (coffee, tea, tobacco, wine, yogurt, including meals).

Sales of essential oils in France rose by 13.2% between 2011 and 2012 and accounted for about 123 million euros in turnover on the purchase of essential oils in 2012. The market for sale increased again since and today represents over € 180 million turnover and rose by 16% between 2015 and 2016. the manufacturing of essential oils includes 123 institutions and approximately 4,800 employees. Today it’s about 150 different oils that are sold on the market and shops, 300 against 50 years ago. The world of essential oils production is about 110,000 tons, the three most sold oils represent 90% of this volume: HE Orange (51,000 tons), HE Menthe arvensis (32,000 tons), EO Lemon (9200 tons).

The technical, standardization efforts and organization are the main features of the French sector of  essential oils . Small businesses (under 20 employees) are numerous and represent a third of the sector. France has an important know-how in the field enabling it to export its products worldwide. The activity is concentrated in the region Provence-Alpes-Côte d’Azur that gathers 58% of sector employment.

Essential oils are used in three different areas: the food market (mainly citrus and mint), the cosmetics market and perfumes (L’Occitane en Provence), the aromatherapy market (2% of the market essential oils and rose in value). (Sale of essential oils)

The growing interest of the French towards the welfare and bio health is a positive for the sector. Manufacturers must constantly adapt to the needs of their customers. The disappearance of clary sage is due to the lower demand in perfumery and  aromas  while the essential oil of fennel has a bright future ahead of her. Competition is increasing in recent years and the trade balance is slightly negative …

Brazil is the biggest producer of essential oils, followed by India and China. Apart from France, Ireland, Switzerland, Croatia, Bulgaria and Morocco are the most active countries in the area. Market leading companies are Mane, Givaudan, Robertet, Charabot IFF 

Source:  businesscoot.com #huilesessentielles aromatherapy # #essentialoils

FILIÈRE PLANTES À PARFUM, AROMATIQUES ET MÉDICINALES

PLANTES À PARFUM, AROMATIQUES ET MÉDICINALES

Philosophie aromatique

La filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales comporte une grande variété d’espèces (plus de 150 !) cultivées ou sauvages, qui approvisionnent les secteurs pharmaceutique, agroalimentaire, cosmétique, ainsi que la parfumerie.

Cultivées sur 53 000 ha, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales sont souvent des productions traditionnelles et emblématiques des territoires français, à l’instar de la lavande en Provence.

PRODUCTION

Les principales cultures, localisées en Provence, sont les productions de plantes à parfum (28 000 ha) dont le lavandin (20 000 ha) et la lavande (5 000 ha), la sauge sclarée couvrant près de 3 000 ha.

Une multitude de productions de plantes aromatiques (6 000 ha) ou médicinales (19 000 ha) se répartissent ensuite dans différents bassins de production : Maine-et-Loire (camomille romaine), Auvergne (gentiane), Bourgogne (bourgeons de cassis), etc.

Une quinzaine d’organisations de producteurs s’adaptent aux besoins des acheteurs pour commercialiser les plantes sèches, fraîches, congelées, distillées en huiles essentielles ou transformées en extraits, issues de l’agriculture biologique ou conventionnelle.

La production française affiche des labels de qualité (AOC, bio, IGP) et propose son savoir-faire pour se distinguer de la concurrence étrangère, souvent très présente (Europe de l’Est, pays méditerranéens). Des démarches de développement durable, qui associent les différents maillons de la filière depuis les producteurs, les transformateurs jusqu’aux acheteurs, sont mises en œuvre dans les différents secteurs d’utilisation.

DÉBOUCHÉS

Les secteurs qui emploient les plantes à parfum, aromatiques et médicinales sont nombreux : alimentaire et compléments alimentaires, médicaments allopathiques et homéopathiques, pharmacie et alimentation animale, cosmétique, parfumerie, détergents, aromathérapie…

Tous ces secteurs disposent de réglementations spécifiques auxquelles les producteurs doivent se conformer pour commercialiser leurs plantes.

CHIFFRES-CLÉS

150 M€ de chiffre d’affaires de la production de plantes à parfum, aromatiques et médicinales et on estime à 5 Mds€ pour l’ensemble de la filière, en raison de la forte valeur ajoutée des produits finis.

1 300 tonnes d’huile essentielle de lavandin produites par an, dont 80 % sont exportées (Europe, États-Unis, Asie).

L’ACTION DE FRANCE AGRIMER POUR LA FILIÈRE PLANTES À PARFUM, AROMATIQUES ET MÉDICINALES

Considérant ses besoins particuliers, France AgriMer accompagne cette filière avec des dispositifs spécifiques pour les producteurs et les transformateurs de PPAM (Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales ) :

  • aide aux investissements de production et de première transformation
    • aides aux organisations de producteurs dans le cadre de la transformation et de la commercialisation des produits de leurs adhérents ;
    • aide à l’assistance technique, au-delà des actions éligibles à l’appel à projets CASDAR commun à l’ensemble des filières.
  • En 2017 l’ensemble de ces soutiens financiers (hors crédits d’études) discutés et validés au sein du Conseil spécialisé de la filière et mis en œuvre par la délégation nationale de FranceAgriMer située à Volx (Alpes de Haute Provence), a mobilisé près de 1,35 M€.
  • FranceAgriMer finance également des études afin de mieux cerner les attentes des marchés et leurs perspectives d’évolution. Une veille est réalisée sur les évolutions réglementaires, qui peuvent avoir un impact important sur les ventes.
  • Les productions de plantes aromatiques, médicinales et à parfum sont très développées sur le pourtour méditerranéen et en Europe. FranceAgriMer et les professionnels de la filière sont partenaires de plusieurs programmes internationaux d’échanges et de coopération et collaborent à un réseau euro-méditerranéen sous l’égide d’une association intitulée Ceddem (Centre d’études et de développement durable euro-méditerranéen).
Il y a 225 ans naissait Friedlieb Ferdinand Runge

Friedlieb Ferdinand Runge, le chimiste qui a découvert la caféine grâce à Goethe

Marché des Huiles Essentielles

Le Marché des Huiles Essentielles

Les principaux utilisateurs d’huiles essentielles sont les industries de la parfumerie fine, de la cosmétique (savons, shampoings, gel-douches, crèmes…) et du nettoyage (elles masquent les odeurs désagréables des lessives et des détergents). Elles permettent de rajouter des odeurs sans laisser de traces grasses. Depuis quelques années, les huiles essentielles ont fait leur apparition dans l’agroalimentaire. Ils sont utilisés comme exhausteur de goût et fragrances dans divers produits (café, thé, tabac, vins, yaourts, plats cuisinés notamment).

Les ventes d’huiles essentielles en France ont connu une progression de 13.2% entre 2011 et 2012 et représentaient environ 123 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’achat des huiles essentielles en 2012. Le marché à la vente a encore progressé depuis et représente aujourd’hui plus de 180 millions d’Euros de chiffres d’affaires et a progressé de 16% entre 2015 et 2016. Le secteur de la fabrication d’huiles essentielles regroupe 123 établissements et environ 4.800 salariés. Aujourd’hui c’est environ 150 Huiles différentes qui sont commercialisées sur le marché et en boutiques, contre 300 il y 50 ans. La production mondiale d’huiles essentielles avoisine les 110.000 Tonnes, les trois huiles les plus vendues représentent 90% de ce volume: HE Orange (51.000 tonnes), HE Menthe Arvensis (32.000 Tonnes), HE Citron (9200 tonnes).

La technicité, les efforts de normalisation et l’organisation sont les principales caractéristiques de la filière française des huiles essentielles. Les petites entreprises (moins de 20 salariés) sont nombreuses et représentent un tiers du secteur. La France possède un savoir-faire important dans le domaine lui permettant d’exporter ses produits dans le monde entier. L’activité se concentre dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui rassemble 58% des emplois du secteur.

Les huiles essentielles sont utilisées dans  trois domaines différents: le marché de l’alimentaire (principalement agrumes et menthe), le marché de la cosmétique et des parfums (l’Occitane en Provence), le marché de l’aromathérapie (2% du marché des huiles essentielles et il progresse en valeur).

L’intérêt grandissant des Français envers le bien-être et la santé bio est un facteur positif pour le secteur. Les fabricants doivent sans cesse s’adapter aux besoins de leurs clients. La disparition de la sauge sclarée est due à la baisse de la demande en parfumerie et en arômes tandis que l’huile essentielle de fenouil a de beaux jours devant elle. La concurrence s’accroît depuis quelques années et la balance commerciale est légèrement déficitaire…

Le Brésil est le plus gros pays producteur d’huiles essentielles, suivi de l’Inde et de la Chine. En dehors de la France, l’Irlande, la Suisse, la Croatie, la Bulgarie et le Maroc sont les pays les plus actifs dans le domaine. Les entreprises leader du marché sont Mane, Givaudan, Robertet, Charabot IFF

Source: businesscoot.com #huilesessentielles #aromathérapie

Livre des bonnes herbes