Archives du mot-clé circulation sanguine

Hydrolat Thymus vulgaris CT thujanol

thym à thujanol

Thymus vulgaris CT thujanol 

Désignations vernaculaires

Thym à thujanol, Thym doux à thujanol, Thym blanc à thujanol, Thym commun, Thym cultivé, Farigoule Désignation anglaise Thyme thujanol

Partie extraite : Plante entière

Origines courantes : Sud de la France, Provence, Drôme

Classification botanique Règne : Plantae Division : Magnoliophyta

Classe : Magnoliopsida Ordre : Lamiales Famille : Lamiaceae Genre : Thymus

Description botanique

Poussant en touffes serrées dans les sols pauvres, caillouteux secs et ensoleillés de la garrigue, ramassé sur lui-même, le Thym vulgaire est un petit sous-arbrisseau vivace et grisâtre dépassant rarement une quarantaine de centimètres. Il fait partie des espèces aromatiques que l’on connaît bien. Profondément enraciné, il se poursuit par une tige ligneuse, rugueuse et très tortueuse qui se divise en nombreux rameaux dressés vers le ciel. La floraison a lieu vers le solstice d’été, au printemps et en été, on peut alors découvrir ses petites fleurs blanc-rosé. Ses feuilles, très petites et nombreuses, sont opposées et très étroites, vertes à grisâtres sur le dessus et veloutées et blanchâtres en-dessous.

Le Thym vulgaire supporte bien les sécheresses et la chaleur estivale.

Le chémotype à thujanol très précieux mais difficile à trouver est rare et moins courant dans la nature, moins robuste et plus sensible au dépérissement que d’autres comme le Thymus vulgaris CT linalol lorsqu’il est cultivé.

Méthode d’obtention de l’extrait

Distillation par entraînement à la vapeur d’eau

Propriétés organoleptiques

Aspect : liquide limpide

Notes olfactives / parfumerie

Odeur : agréable, douce, herbacée, presque florale

Saveur : caractéristique du Thym, herbacée, douce, légèrement piquante

Voies de prédilection

Voie orale : +++

Voie cutanée : +++

Propriétés en hydrolathérapie scientifique

Anti-infectieux, antiseptique, antibactérien, antiviral, antifongique, antiparasitaire, vermifuge Immuno stimulant intense Régénérant hépatique, détoxifiant, stimule les sécrétions biliaires, diurétique

Pouvoir réchauffant, stimule la circulation sanguine, désinfectant virucide pour la peau.

Équilibre et rétablit la circulation d’énergie.

Propriétés en hydrolathérapie énergétique, Tonique nerveux, Equilibre et restaure la circulation énergétique

Indications traditionnelles :

Infections respiratoires, urinaires, gynécologiques, buccales (aphtes, gingivite…)

Faiblesse hépato-vésiculaire Insuffisance circulatoire Fatigue physique ou nerveuse Parasitoses, mycoses, psoriasis, eczéma

Conseils d’utilisation / Posologie courante

En cas de faiblesse immunitaire, problème hépatique ou parasitose, ajouter une cuillère à soupe dans 1L d’eau, à boire pendant 21 jours

En gargarisme ou vaporisation buccale, en cas de maux de gorge, aphtes ou gingivites

En vaporisation externe en cas d’acné ou autres problèmes de peau pour la nettoyer

Précautions d’emploi / Contre-indications

Aucune connue

Cosmétique Régule la sécrétion de sébum Purifiant Acné, herpès, brûlures légères, furoncles, verrues

Cuisine Cet hydrolat peut être utilisé pour apporter une légère touche provençale à vos plats de légumes (tian, ratatouille…), sauces tomate ou gaspachos

Intérieur En vaporisation, cet hydrolat aide à assainir une pièce en cas d’épidémie infectieuse.

À retenir

L’hydrolat de Thym à thujanol, plus doux que celui à thymol, peut être utilisé par toute la famille. Immunostimulant, régénérant hépatique, il rebooste en cas de fatigue.

Anti-infectieux, il est actif sur un grand nombre d’infections.

FICHE TECHNIQUE hydrolat 100% pur et naturel de Thym  thuyanol, France BIO

Thymus vulgaris L. Produit agro-alimentaire issu de l’Agriculture Biologique

certifié par FR-BIO-01

Mode d’obtention 

Hydrolat obtenu par distillation à la vapeur d’eau des sommités fleuries de Thymus vulgaris Biologique Caractéristiques organoleptiques

Caractéristiques physico-chimiques

Odeur : Caractéristique, rappelant celle de la plante

Indice de réfraction à 20 °c : 1,332 à 1,334

Apparence : Liquide mobile

pH à 20 °C : 3,8 à 7,0

Couleur : Incolore à jaune pâle

Teneur en HE : 300 à 1000 mg/l

Principaux constituants ( HE ) Trans thuyanol-4, béta caryophyllène Gamma terpinène, myrcène

Ne contient aucun allergène

Principaux constituants / Main constituents : Eau, huile essentielle de Thym thuyanol BIO / Water, thuyanol thyme Bio essential oil Substances allergènes selon le 7 ème amendement de la directive 2003/15/CE / Allergens substance in accordance with 2003/15/CEE Directive 7th amendment : Aucune / none Substances ayant des Valeurs Limites d’ Exposition professionnelle ( INRS ND 2098 ) / PREMIERS SECOURS AU CAS OÙ LE PRODUIT PRÉSENTE DES DANGERS / FIRST AID MEASURES Contact avec la peau / After skin contact Non dangereux / No harmful

Contact avec les yeux / After eye contact Non dangereux / No harmful

Ingestion / Ingestion Non nocive aux concentrations normales d’utilisation / No dangerous at utilisation normal concentration Inhalation excessive / Excessive inhalation Non dangereux / No harmful

 

Références / Bibliographie

L’hydrolathérapie – Lydia Bosson

Laurent « Merlin » Fondateur ECOSMOSE

L’hydrolat de Thym à Thujanol vous aidera pour :

Plaie, abcès cutané
Voie cutanée : en vaporisation sur la plaie ou l’abcès.

Aphte, gingivite, abcès dentaire
Voie orale : 1 cuillère à café diluée dans un demi-verre d’eau en bain de bouche.

Acné, peau grasse
Voie cutanée : vaporiser sur le visage ou appliquer une compresse chaude imbibée de l’hydrolat.

Etat grippal, rhume, bronchite chronique
Voie orale : 1 cuillère à café diluée dans une tasse d’eau chaude, 3 à 4 fois par jour, associé à l’inhalation de l’hydrolat

Renforcement de l’immunité

Voie cutanée : 1 cuillère à soupe dans 1L d’eau, à boire sur la journée.

Hygiène des pieds

Voie cutanée : 1 cuillère à soupe dans un bain tiède pour pieds.

Thym à thujanol

Myrtus communis L. : 2 noms latins identiques, 2 Chémotypes distincts…

Petit arbrisseau (2 à 3 m) densément feuillé et semper virens, le myrte est, comme l’olivier ou le laurier, une espèce indigène du pourtour méditerranéen. Ses feuilles coriaces et vernissées sont criblées de petits points translucides, comme on les observe chez le Millepertuis. Il s’agit des glandes aromatiques contenant l’essence du myrte.

Attention, il ne faut pas la confondre avec le Myrte Citronné dont le nom latin n’a strictement aucune ressemblance : Backhousia citriodora F. Muell composé de :

Citral (Géranial + Néral) (76,00 à 96,00%) Trans isocitral (<= 4,00%) Géraniol (<= 3,00%) Linalol (<= 3,00%) Méthyl-2-hepten-5-one 2 (<= 3,00%) Cis isocitral (<= 3,00%)

Allergènes présents : Citral (Géranial + Néral), Géraniol, Linalol

On dit que le myrte vert se distingue du myrte rouge par la couleur de son huile essentielle, ce qui est pour le moins faux, ces deux huiles sont de couleur quasi semblable.

Il ne faut donc pas s’attendre à ce que l’huile essentielle de myrte vert soit verte, et l’autre rouge. Ces deux myrtes ne sont pas des espèces botaniques distinctes.

La seule chose qui les distingue nettement,

c’est la différence sur

la forte concentration d’acétate de myrtényle

que contient le myrte rouge par rapport au vert.

C’est le « terroir » dans lequel pousse le myrte qui détermine cette composition biochimique (chémotype) bien distincte du au biotope

Myrte vert : France, Corse / Myrte rouge : Tunisie, Maroc

Chémotype 1 )

Huile essentielle de Myrtus communis myrténylacetaniferum

  •  Caractères organoleptique

  • Couleur : Jaune pâle à Orangée

  • Odeur : cinéolée et amère, montante, agreste et camphrée

traditionnellement réputé pour ses propriétés (source P. Franchomme)

  • Le myrte rouge (Myrtus communis L. ct acétate de myrtényle) est traditionnellement réputé pour ses propriétés (source P. Franchomme)
  • Antispasmodique
  • Décongestionnante veineuse, et lymphatique +++

Indications (VT ++) :
Entérocolite spasmodique, Dysménorrhées (adj.), Hémorroïdes, varices +++ 

Antispasmodique +++ : l’acétate de myrtényle intervient au niveau du système nerveux sur les processus responsables des spasmes (contractions involontaires des muscles lisses ou striés) au niveau thoraco-abdominal par une action sympatholytique : c’est-à-dire qu’il inhibe le système nerveux sympathique responsable de la préparation à l’action de l’organisme.

 

Décongestionnante veineuse et lymphatique +++ :  Elle tonifie les parois veineuses et active la circulation sanguine et lymphatique.

 

Sédative et calmante + : l’acétate de myrtényle appartient à la famille des esters monoterpéniques. Ces molécules ont une action spasmolytique, anxiolytique et préparatrice au sommeil.

 
 

*Exemple d’interprétation profil chromatographique (CG/FID Colonne polaire DB-WAX) :

Myrtus communis L. MYRTE sauvage Maroc 

Methyl chavicol 0,05%
α humulene MYRTENYL ACETATE 12,89% (en général de 11 à 20%) β elemene terpinene 4 ol 0,33% β caryophyllene 0,48%
trans pinocarveol 0,15% linalol 3,86%
linalyl acetate 0,12% para cymene 0,37%
terpinolene 0.19% amyl isovalerate 0.20%
cis β ocimene 0.06% γ terpinene 0.26%
trans β ocimene 0.20% methyl 2 butyrate d'isobutyle 0.22%
caryophyllene oxyde 0.05% limonene 12.02%
cineol 1-8 30.04% β pinene 0.43% myrtenol 0.56%
myrcene 0.14% geraniol 0.39% α phellandrene 0.05%
methyl eugenol 0.71% α thujene α pinene + 27.20%
terpenyl acetate 0.46% camphene 0.05%
β bisabolene 0.28% isobutyrate d'isobutyle 0.23%
geranyl acetate 2.52%

Chémotype 2 ) Huile essentielle de Myrtus communis L. ct cineoliferum 

  • Le myrte vert (Myrtus communis L. ct cineoliferum ) Myrtus communis L. cineoliferum – Myrte commun à cinéole (fe.) Myrtacée 

    (ne contenant pas de Myrtenyl acétate : présence infime)

  • Caractères organoleptique
    Couleur : Jaune pâle à vert pâle Interne
    Odeur : Montante, agreste et cinéolée

traditionnellement réputé pour ses propriétés (source P. Franchomme)

  • Positivante 
  • Anticatarrhale, expectorante +++
  • Anti-infectieuse + 
  • Hépatostimulante 
  • Décongestionnante prostatique ++ 
  • Antispasmodique légère 
  • Préparatrice du sommeil +++ 
  • Tonique cutanée

    Hormon-like (thyroïde, ovaire) Attention :  HYPOTHYROÏDIE.

    Indications (VT ++) :

  • Bronchite, sinusite, mucoviscidose 
  • Angines (staphylocoques, candida-inconstant) 
  • Insuffisance hépato-biliaire, entérite colibacillaire 
  • Infection urinaire non colibacillaire, prostatite (inflammatoire) 
  • Hypothyroïdie
  • Aménorrhée
  • Insomnie +++ 
  • Cils et sourcils déficients, peau ridée.

*Exemple d’interprétation profil chromatographique (CG/FID Colonne polaire DB-WAX) :

MYRTE VERT sauvage, France BIO

ALPHA PINENE 56,00%  LINALOL 1,95%
ISOBUTYRATE D'ISOBUTYLE 0,62% LINALYL ACETATE 0,55%
BETA PINENE 0,63% BETA ELEMENE 0,32%
DELTA 3 CARENE 0,75% TERPINEN-4-OL 0,21%
MYRCENE 0,17% BETA CARYOPHYLLENE 1,25%
ALPHA PHELLANDRENE 0,29% ALPHA HUMULENE 0,50%
ALPHA TERPINENE 0,44% ALPHA TERPINEOL + TERPENYL ACETATE 1.18% LIMONENE 6,84% CINEOL 1-8 18,21% GERANYL ACETATE 2,12%
GAMMA TERPINENE 0,55% MYRTENOL 0,10% TRANS BETA OCIMENE 0,35%
GERANIOL 0,38% PARA CYMENE 1,78% CARYOPHYLLENE OXYDE 0,27% TERPINOLENE 0,41% METHYL EUGENOL 0,68%
 

Le Myrte à cinéole est plus adapté aux soins énergétiques…

Propriétés en aromathérapie énergétique 

Purification de tous les corps subtils et de l’âme

Aide à se libérer des dépendances (cigarette, tabac, drogues…)

Aide à éloigner les sentiments de jalousie, intolérance, matérialisme excessif, désespoir, peur de la maladie ou de la mort

Donne du courage pour affronter les problèmes et les conflits

Aide à se débarrasser des situations « sans issue », cicatriser les blessures psychiques importantes.

Harmonisante et calmante, anxiolytique, euphorisante

Développe la joie et le sens pour l’amour universel et la communication sociale associé au chakra du cœur, du thymus et de la gorge

Précautions :
  • En ingestion : L’huile essentielle de Myrte Vert peut potentiellement être néphrotoxique après ingestion à forte dose et sur une longue durée.  L’huile essentielle de Myrte Vert bien que dépourvue de toxicité, elle n’en reste pas moins irritante pour la peau.  il faut donc la diluer dans une huile végétale (20% d’huile essentielle avec 80% d’huile végétale).
Règles sécuritaires :
Grossesse : NON 
Myrte vert ( CT cinéoliférum) Enfants : > 7 ans 
Myrte rouge (CT acétate de myrtényle) Enfants : > 3 ans 
Externe diluée
Oui
 
Externe pure
Oui
Professionnel santé
Per os diluée
Oui
 
Rectale / vaginaleOui Professionnel santé
Diffusion
Oui
PhénolsNONAllergènes : OUI <~ 9%
CétonesNON 
AldéhydesNON 
Photosensibilisation

NON

 
Densité

0.89

Elle est interdite aux enfants de moins de 7 ans et aux femmes enceintes, sauf en diffusion. Les personnes épileptiques et asthmatiques devront demander un avis médical avant son utilisation. 
Ces 2 huiles essentielles sont composées de molécules pouvant mimer l’action de différentes hormones de l’organisme. Elles sont donc à proscrire (même en cas de dosage léger) en cas de pathologies hormono-dépendantes (myrte rouge = hormone like, myrte vert = cortisone like)
Note : Il est préférable de tester l’huile essentielle avant de l’utiliser (deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction).
Stimulante thyroïdienne ++ : l’huile essentielle de Myrte Vert stimule la sécrétion des hormones de la thyroïde. (traite l’hypothyroïdie)
Conseil : Au quotidien, 1 goutte H.E.C.T. de myrte rouge et 1 goutte H.E.C.T. de cyprès toujours vert dans 5 gouttes d’ H.V. noisette !
Préviendra l’apparition des varices et réglera tous troubles reliés à la circulation.