Marché des Huiles Essentielles

Le Marché des Huiles Essentielles

Les principaux utilisateurs d’huiles essentielles sont les industries de la parfumerie fine, de la cosmétique (savons, shampoings, gel-douches, crèmes…) et du nettoyage (elles masquent les odeurs désagréables des lessives et des détergents). Elles permettent de rajouter des odeurs sans laisser de traces grasses. Depuis quelques années, les huiles essentielles ont fait leur apparition dans l’agroalimentaire. Ils sont utilisés comme exhausteur de goût et fragrances dans divers produits (café, thé, tabac, vins, yaourts, plats cuisinés notamment).

Les ventes d’huiles essentielles en France ont connu une progression de 13.2% entre 2011 et 2012 et représentaient environ 123 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’achat des huiles essentielles en 2012. Le marché à la vente a encore progressé depuis et représente aujourd’hui plus de 180 millions d’Euros de chiffres d’affaires et a progressé de 16% entre 2015 et 2016. Le secteur de la fabrication d’huiles essentielles regroupe 123 établissements et environ 4.800 salariés. Aujourd’hui c’est environ 150 Huiles différentes qui sont commercialisées sur le marché et en boutiques, contre 300 il y 50 ans. La production mondiale d’huiles essentielles avoisine les 110.000 Tonnes, les trois huiles les plus vendues représentent 90% de ce volume: HE Orange (51.000 tonnes), HE Menthe Arvensis (32.000 Tonnes), HE Citron (9200 tonnes).

La technicité, les efforts de normalisation et l’organisation sont les principales caractéristiques de la filière française des huiles essentielles. Les petites entreprises (moins de 20 salariés) sont nombreuses et représentent un tiers du secteur. La France possède un savoir-faire important dans le domaine lui permettant d’exporter ses produits dans le monde entier. L’activité se concentre dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui rassemble 58% des emplois du secteur.

Les huiles essentielles sont utilisées dans  trois domaines différents: le marché de l’alimentaire (principalement agrumes et menthe), le marché de la cosmétique et des parfums (l’Occitane en Provence), le marché de l’aromathérapie (2% du marché des huiles essentielles et il progresse en valeur).

L’intérêt grandissant des Français envers le bien-être et la santé bio est un facteur positif pour le secteur. Les fabricants doivent sans cesse s’adapter aux besoins de leurs clients. La disparition de la sauge sclarée est due à la baisse de la demande en parfumerie et en arômes tandis que l’huile essentielle de fenouil a de beaux jours devant elle. La concurrence s’accroît depuis quelques années et la balance commerciale est légèrement déficitaire…

Le Brésil est le plus gros pays producteur d’huiles essentielles, suivi de l’Inde et de la Chine. En dehors de la France, l’Irlande, la Suisse, la Croatie, la Bulgarie et le Maroc sont les pays les plus actifs dans le domaine. Les entreprises leader du marché sont Mane, Givaudan, Robertet, Charabot IFF

Source: businesscoot.com #huilesessentielles #aromathérapie

Livre des bonnes herbes 

Publicités