HUILE ESSENTIELLE

HUILE ESSENTIELLE

Définie par la Pharmacopée européenne, une huile essentielle est un « produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie :
Soit par entrainement à la vapeur d’eau, par hydrodistillation soit par distillation sèche, extraction par CO2 par micro-ondes ou ultrasons
Soit par un procédé mécanique approprié sans chauffage, par enfleurage ou encore par solvants.

Définition ANSM 
« Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition. »

L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition. » 
Selon la monographie de la Pharmacopée européenne, la matière première végétale peut être fraîche, flétrie, sèche, entière ou pulvérisée, à l’exception des fruits du genre Citrus qui sont toujours traités à l’état frais.
 
Dans le cas du genre Citrus, dont les fruits sont traités par expression à froid, l’AFNOR (Association Française de Normalisation) ne parle pas d’huile essentielle mais d’essence.
 
Toujours selon la Pharmacopée européenne, les huiles essentielles sont parfois modifiées et pourront être déterpénées, désesquiterpénées, rectifiées ou encore privées de « x » 
Une huile essentielle déterpénée est une huile essentielle privée, partiellement ou totalement, des hydrocarbures monoterpénique.
Une huile essentielle rectifiée est une huile essentielle qui a subi une distillation fractionnée dans le but de supprimer certains constituants ou d’en modifier la teneur. 
 
Une huile essentielle privée de « x » est une huile essentielle qui a subi une séparation partielle ou complète d’un ou plusieurs constituants. »
Une huile essentielle est donc, selon la pharmacopée européenne, le produit de la distillation de l’essence végétale (sécrétion naturelle synthétisée par les plantes aromatiques et excrétée dans des organes spécifiques).
 
L’art de la distillation consiste à la récolter sans l’altérer. 
Cependant, au cours de l’extraction, un certain nombre de ses constituants va subir des transformations (réarrangement moléculaire, hydrolyse, etc…).
De ce fait, il convient de bien différencier l’essence que l’on extrait et l’huile essentielle que l’on obtient…
 
À température ambiante, les huiles essentielles sont liquides : Il existe cependant des exceptions…

Laurent Merlin Expert en aromathérapie

Par exemple, l’huile essentielle est :

  • visqueuse chez la myrrhe (Commiphora myrrha (T. Nees) Engl.)
  • pâteuse pour le bois de gaïac (Bulnesia sarmienti Lorentz ex. Griseb.)
  • solide pour le cèdre de Virginie (Juniperus virginiana L.) ou parfois la rose (Rosa x damascena Mill.)
  • ou encore un mélange solide-liquide lorsqu’elle est extraite de la badiane (Illicium verum Hook. F.)

Les huiles essentielles sont volatiles. C’est ce qui les rend entraînables à la vapeur et particulièrement odorantes. Ce caractère les différencie aussi des huiles végétales grasses ou « fixes ». Si ces dernières laissent des taches indélébiles, la trace laissée par une huile essentielle tendra à disparaître plus ou moins rapidement.
La volatilité étant très liée à la composition chimique, les monoterpènes sont par exemple beaucoup plus volatiles que les sesquiterpènes
 
Les essences sont lipophiles et donc très peu solubles dans l’eau en général.
Certains composants le sont cependant, comme par exemple la verbénone du romarin (Rosmarinus officinalis L.) ou le lavandulol que l’on retrouve dans l’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia Mill.).
 
Certains composants sont même très hydrosolubles et vont favoriser l’apparition d’émulsion dans le produit de distillation lors de l’extraction. C’est, entre autre, le cas de l’huile essentielle d’écorce de cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum J.Presl).
 
Leur solubilité est totale dans les huiles grasses qui représentent leurs meilleurs solvants, elle est très grande dans les alcools à titres élevés et dans les solvants organiques.
 
Précautions
Pour le médecin aromathérapeute Jean-Pierre Willem, « Ce n’est pas une médecine douce. Il n’est pas possible de faire de l’automédication ». Une seule cuillère à café d’huile essentielle de thuya, par exemple, peut suffire à provoquer la mort.
L’ingestion d’huile essentielle peut entraîner une intoxication sévère, notamment chez les enfants pour lesquels le risque accidentel est plus élevé. Cette intoxication peut survenir avec de petites quantités et le risque est plus élevé en cas d’antécédent d’épilepsie ou de convulsions.

Laurent Merlin Expert en huiles essentielles

Les symptômes les plus fréquemment rencontrés sont neurologiques, respiratoires et digestifs. Les principaux symptômes neurologiques sont des crises convulsives, une agitation ou au contraire une somnolence, des signes semblables à l’ébriété, des troubles de l’équilibre ou des hallucinations. signes respiratoires peuvent survenir, tels qu’une toux persistante ou une irritation de la gorge, ainsi que des signes digestifs comme des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et des diarrhées.

L’ANSM indique que « Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées de façon prolongée (au-delà de quelques jours) sans avis médical. ». Et dans tous les cas, les huiles essentielles ne doivent jamais être ingérées pures, car elles présentent un risque de santé important pour les muqueuses (ainsi que pour le foie). Dans le cadre d’un traitement sur plusieurs semaines (3 au maximum), on veillera à respecter la fenêtre thérapeutique (un arrêt de 7 jours entre 21 jours, fixée par le médecin aromathérapeute)

Selon le pharmacien Jacques Fleurentin : « Une cuillère à café pure d’huiles essentielles, c’est directement les urgences…

Les H.E, c’est toujours par gouttes. Toujours! ».

Apprends, médecin, à ne tuer personne ; sinon, bêche la terre ! Paracelse

#huileessentielle #essentialoils #aromatherapy #aromathérapie #expert #huiles essentielles